Rester zen pendant les devoirs 3 habitudes à mettre en place
Article

RESTER ZEN PENDANT LES DEVOIRS : 3 HABITUDES À METTRE EN PLACE

Nous le savons tous, il n’est pas toujours facile de rester zen pendant les devoirs de nos enfants. Même les enfants sans difficultés scolaires n’ont pas forcément envie, après une journée d’école de rentrer chez eux, de s’asseoir à une table et de faire encore 30 minutes de travail (ou plus!). Je pense que nous sommes tous en mesure de les comprendre…

Dans cet article, nous vous donnons 3 habitudes à mettre en place pour vous aider à faire de ce moment tant redouté un moment de complicité et d’échange avec votre enfant.

Cet article participe à l’évènement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. Je vous conseille d’ailleurs de jeter un œil à l’article “Comment réussir à lâcher prise” qui m’a personnellement beaucoup aider dans mon changement d’habitudes, nous en reparlerons plus bas.

1/ Mettez vous dans de bonnes conditions

Avez-vous déjà remarqué comme votre humeur influe sur celle de vos enfants? Si vous êtes fatigué(e) ou stressé(e), ils auront tendance à se plaindre mais si vous mettez de la musique et commencez à danser le matin au réveil, tout roule!!

C’est pourquoi il est si important de commencer par prendre soin de nous et de nous mettre dans les meilleures conditions pour que ce moment se passe du mieux possible pour tout le monde. Alors à 18h30 après une journée de boulot et avec le repas à préparer, la maison à ranger… votre réflexe ne sera sans doute pas celui de prendre un moment pour vous. Et pourtant, 10 minutes de détente pourraient vous faire gagner beaucoup plus de temps sur votre routine du soir.

Voici donc quelques méthodes pour se mettre dans de bonnes conditions et rester zen pendant les devoirs en moins de 10 minutes:

rester zen pendant les devoirs
  • 5 minutes de cohérence cardiaque (je vous recommande de faire ce petit exercice 3 fois par jour pour une plus grande efficacité). Je vous laisse ici l’une de mes séances favorites. Vous n’avez qu’à fermer les yeux et vous laisser guider.
  • 10 minutes de méditation : après une bonne journée de travail, il faut en général quelques minutes pour arriver à se reconnecter à soi, c’est pourquoi je vous recommande 10 minutes et pas 5. J’aime personnellement beaucoup les méditations de Cédric Michel et Mike Médiation sur Youtube.
  • 10 minutes d’une lecture qui vous ressource : j’essaie toujours de commencer ma journée par lire un passage d’un livre de parentalité positive. Cela me met dans un état d’esprit qui me rend beaucoup plus disponible lorsque mes enfants se lèvent, c’est pourquoi je suis persuadée que cet exercice peut être bénéfique en fin de journée aussi.
  • 5 minutes de danse dans le salon : si vous êtes plus du genre à avoir besoin de vous défouler en rentrant, cette solution est pour vous! Une musique bien entrainante et on donne tout! Bin oui, ça ne fait pas du bien qu’aux enfants!! D’ailleurs, n’hésitez pas à les inviter à se joindre à vous, cela leur fera sans doute beaucoup de bien aussi!

2/ Mettez votre enfant dans de bonnes conditions

Nous allons vous donner ici de très nombreux exemples, concrets et pratiques, pour donner envie à votre enfant de faire ses devoirs sans (trop) rechigner. Cela va parfois vous demander un peu d’énergie mais si vous avez suivi nos conseils ci-dessus, cela ne devrait pas poser trop de problème!

Mettre en place un temps de détente

Les enfants sont comme nous, ils ont besoin de décompresser. Quelle que soit l’heure à laquelle vous rentrez chez vous le soir, il est important de permettre à l’enfant de faire une pause, de prendre un temps calme.

Si vous arrivez chez vous à 18h, cette idée peut vous sembler impossible à mettre en place, mais elle est d’autant plus importante si votre enfant à passé du temps à la garderie, dans le bruit et l’agitation.

habitudes zen coloriage

Cette surstimulation sera un énorme frein à sa concentration. Essayez de prendre ne serait-ce que 10 minutes avec votre enfant pour une activité calme. Voici une liste d’activités parmi lesquelles vous pourrez piocher le moment venu:

  • Lire un livre
  • écouter 2 chansons calme de son choix en se câlinant sur le canapé (à l’occasion vous pouvez vous créer une playlist prête à l’emploi…)
  • faire un exercice de respiration
  • lui faire un massage de la tête ou des pieds en discutant de votre journée
  • écouter une histoire sur Youtube (on pose le téléphone bien loin, pas besoin de regarder l’écran, on écoute …)
  •  faire un coloriage, un dessin
  •  prendre un petit bain avec du sel d’Epsom et une goutte d’huile essentielle de lavande.

Vous pouvez passer un contrat avec votre enfant
“Chaque soir, tu peux choisir comment on se détend avant de faire les devoirs mais une fois le moment calme terminé, je te fais confiance pour te mettre au travail”.

Pensez à avoir une conversation sur l’importance d’honorer ses engagements et de la confiance qui en découle. Les enfants sont capables de comprendre très jeunes ce qu’est un engagement, d’ailleurs, ils ne manqueront pas de vous faire une remarque si vous ne tenez pas les vôtres…

Créer un environnement cocooning

Lorsque je travaille, j’aime être à l’aise et me sentir bien. Cela me permet d’être plus concentrée et plus créative. Je travaille depuis chez moi donc cela se traduit par des vêtements amples, parfois une couverture sur les jambes, une bonne tasse de thé en milieu de matinée, un carreau de chocolat dans l’après-midi… Vous voyez ce que je veux dire.

habitudes cocooning chocolat chaud

Et bien grande nouvelle, cela fonctionne aussi sur nos enfants! L’idée est ici d’associer un petit plaisir au moment des devoirs pour que votre enfant ne pense plus à ce moment comme s’il s’agissait d’un calvaire mais comme quelque chose qui lui fait du bien.

Nous ne voulons en aucun cas minimiser l’importance de l’effort dans la réussite, simplement apporter un peu de réconfort. Nos enfants savent d’ailleurs que nous accordons plus d’importance à l’effort fourni qu’au résultat obtenu. Ils se rendent également compte que le résultat est toujours à la hauteur de l’effort fourni!

Voici ce que nous avons testé et qui à fonctionné sur les nôtres:

  • Allumer une bougie
  • les laisser grignoter quelques noix et un morceau de chocolat, un fruit, une boule d’énergie…
  • mettre une musique zen en fond sonore
  • faire les devoirs enroulé dans une couverture toute douce
  • Faire brûler de l’encens
  • mettre une bouillote dans le dos, sur le ventre, sous les pieds, autour du cou…
  • mettre une jolie fleur ou une plante verte à proximité
  •  leur servir un petit chocolat chaud avec quelques guimauve
  • les encourager avec un petit massage (et ça repart!)

En fonction du type d’intelligence qui prime chez votre enfant, certaines options marcheront mieux que d’autres. Veillez donc à bien savoir lesquelles des 8 formes d’intelligence (selon Gardner), prédominent chez votre enfant. 

Donner des choix

Vous le savez sans doutes, les enfants, dès 2 ou 3 ans, ont besoin de sentir qu’ils ont du pouvoir sur leur vie et que nous adultes, les respectons.

C’est pourquoi leur proposer de prendre certaines décisions en leur donnant un choix est une bonne manière de répondre à leur besoin tout en s’assurant que le travail sera fait.

one-way-street-g5154832f6_1280

Par exemple, vous pouvez leur laisser le choix:

  • du moment des devoirs (en fonction de l’âge) : avant ou après la douche / avant ou après manger /avant ou après la partie de carte… Si votre enfant est vraiment fatigué, vous pouvez également lui proposer de commencer ses devoirs le soir et de les terminer le matin si c’est un meilleur moment pour lui.
  • du lieu des devoirs : sur la table du salon / sur la table de la cuisine / sur son lit / par terre / dehors dans le jardin / au parc / à la bibliothèque municipale / dans une cabane faite avec une couverture posée sur la table basse … Les possibilités sont nombreuses et sincèrement, l’essentiel est que votre enfant ait du plaisir à faire ses devoirs. Il ne s’agit pas de retourner la maison et de lui construire un château fort, mais parfois, un tout petit changement peut être très motivant!
  • de l’ambiance des devoirs : au calme dans sa chambre, dans le salon avec la famille pas loin ou encore avec un peu de musique d’ambiance. Encore une fois, chaque enfant a des besoins particuliers, certains enfants ont besoin de musique pour se concentrer, d’autres ne la supporteront pas!

Idéalement, vous leur présenterez les options possibles:

“Préfères-tu réciter ta leçon à table ou dans ta chambre?”

  • Si votre enfant est suffisamment grand et responsable, vous pouvez également lui laisser le choix de faire ses devoirs ou non en l’amenant à réfléchir à quelles seront les conséquences s’ils ne sont pas fait. 

Il arrive parfois que notre plus grand dise: “je n’ai pas envie de faire mes devoirs”. Plutôt que de partir dans la réponse typique: “oui mais les devoirs, il faut les faire, c’est comme ça et pas autrement!”, je lui réponds calmement: “tu sais que tu es libre de faire tes devoirs ou non, je ne peux pas t’y obliger, c’est ta responsabilité et ton choix . Réfléchis à ce qui va se passer si tu ne les fais pas (nous en avons discuté plusieurs fois, il sait qu’il risque de recevoir un manquement de la part de son enseignante, qu’il devra rattraper le travail non fait à un autre moment et qu’il est possible qu’il n’ait pas accès à tous ces privilèges).

10 fois sur 10, il me répond: “tu as raison, je ferai mieux de les faire maintenant”.

Si votre enfant à cette même réponse, c’est le moment d’aller lui faire un gros câlin et de lui dire à quel point vous êtes fier(e) de lui.

Et s’il fait le choix de ne pas faire ses devoirs, respectez son choix mais n’assumez pas les conséquences à sa place. Rediscutez-en calmement avec lui et aidez-le à trouver des solutions par lui-même.

Mettre du fun dans les devoirs!

Si vous avez déjà lu certains de nos articles, ce n’est pas la première fois qu’on vous le dit mais nous en sommes tellement convaincus que nous vous le répétons encore: les enfants apprennent beaucoup mieux lorsqu’ils ont du plaisir! Alors sortez vos pompons et vos batteries de rechange car vous allez en avoir besoin! Mais avec ces astuces là, les devoirs vont être faits avec le sourire! Alors, ça vaut le coup ou pas??

Bon on va être sincères, ce n’est pas nous qui les avons inventées toutes ces idées… Nous les avons trouvées dans ce merveilleux livre intitulé: “Chouette, c’est l’heure des devoirs” de Charles Caplette. Merci beaucoup Charles!! 

chouette_c_est_l_heure_des_devoirs_1

Ce livre contient  50 expériences ludiques et créatives à tester avec vos enfants au moment des devoirs. Elles sont réparties en 7 chapitres. Nous allons vous donner notre préférée pour chacun des chapitres:

  • Chapitre 1 : se mettre en marche.

À tester: “Comme les All-Blacks”: cet exercice consiste à inventer un enchaînement de mouvement à reproduire avant de commencer les devoirs, pour se donner du courage! Et comme le ridicule n’a jamais tué personne, vous pouvez vous faire plaisir! Succès garanti auprès des enfants!

  • Chapitre 2 : créer l’ambiance.

À tester: “Se déguiser en super-héros”: déguisez vous en flash pour préparer le repas pendant que votre enfant s’appropriera le rôle de son super-héros favori ainsi que ces qualités principales: courage, détermination, concentration, positive-attitude… Avec tous ça, les devoirs seront fait en un tour de cuillère à pot! Pas besoin de vrais déguisements, une cape fera l’affaire, du moment que vous jouez VOTRE rôle avec conviction…

batman-g0e3725795_1280
  • Chapitre 3 : être complices.

À tester: “Inverser les rôles”: cette idée vraiment facile à mettre en place fonctionne à merveille! Votre enfant devient l’enseignant et vous l’élève (attention il va falloir assurer!!). Il vous pose les questions et vous répondez, mais pas toujours juste, comme  ça, il est obligé de vous donner la bonne réponse et de vous expliquer pourquoi vous avez faux. Et oui, un peu de ruse, ça ne fait pas de mal non plus parfois!!

  • Chapitre 4 : s’organiser.

À tester: “Organiser un évènement exceptionnel”: laisser la responsabilité à votre enfant d’organiser un évènement lui permettra de se rendre compte de toutes les tâches qui se cache derrière une journée bien planifiée.

make things happen
Vous pouvez demander aux plus jeunes d’inviter un ami à passer la journée à la maison et de planifier ce qu’ils feront, mais également, le repas du midi, le goûter, lui demander de faire la liste des courses et de vous accompagner pour acheter le tout. Aux plus grands, vous pouvez demander d’organiser une journée à l’extérieur, prévoir un séance de cinéma, s’assurer des horaires, comment faire pour s’y rendre, à quelle heure partir pour ne pas être en retard.

Il est important de ne pas se focaliser sur les erreurs mais de les aider à trouver des solutions en cas de raté.

  • Chapitre 5 : lui apprendre à apprendre.

À tester: “Question pour un champion”: pendant qu’il apprend sa leçon, votre enfant peut noter sur des petits bouts de papiers les éléments importants à retenir. Ces bouts de papiers sont pliés puis rassemblés dans une boîte. De temps en temps, faites vous une petite séance de question pour un champion en lui posant (ou en vous posant à tour de rôle) 1, 2 ou 3 questions, plusieurs fois dans la journée.

Votre enfant se rendra très vite compte que l’on retient beaucoup mieux si l’on révise régulièrement une information. Profitez-en pour lui expliquer ce qu’est la plasticité neuronale grâce à la métaphore de la forêt

  • Chapitre 6 : l’inciter à explorer.

À tester: “Mon carnet de rêves”: il suffit pour cela d’offrir à votre enfant un carnet dans lequel vous lui demanderez de noter ses rêves. Cela peut être des choses simples comme “j’aimerai apprendre à cuisiner des lasagnes tout seul” ou “j’aimerai apprendre à dessiner un tigre” ou des rêves plus grands comme “j’aimerai faire le tour du monde” ou “j’aimerai devenir joueur professionnel de basket”. 

never stop dreaming
Si votre enfant est prêt à vous confier ses rêves (il peut aussi garder son carnet secret), essayer de réfléchir avec lui aux étapes par lesquelles il devra passer pour réaliser ses rêves. Vous pouvez ensuite lui proposer de l’aider à atteindre l’un de ses objectifs tout en lui expliquant que certains prendront plus de temps que d’autres mais qu’ils n’en sont pas moins réalisables s’il y met un effort suffisant.

Soit dit en passant, c’est un très bon exercice pour les parents aussi…

  • Chapitre 7 : terminer

À tester: “Le rituel de fin”: si vous avez commencé en faisant comme les All Blacks, pourquoi ne pas finir en criant comme tarzan??? Cela permet de se défouler et de terminer sur une note comique. 

Pensez aussi à féliciter votre enfant pour l’effort fourni, même si cela ne s’est pas tout à fait passé comme vous le souhaitiez.

Ce livre est une vraie mine d’or selon nous, et comme nous ne faisons pas les choses à moitié, nous avons même trouvé le livre au format PDF pour vous: “Chouette, c’est l’heure des devoirs” afin que vous puissiez consulter et appliquer les idées qui conviendront le mieux à vos enfants.

3/ Lâchez prise!

  • Sur le quotidien: Si votre enfant a malgré tout eu du mal à terminer ses devoirs, essayez de lâcher prise sur ce qu’il reste à faire de la soirée. Votre enfant est sans doute bien fatigué, ce n’est pas le moment, par exemple, de l’obliger à prendre sa douche alors qu’une toilette rapide pourrait suffire. Vous aviez prévu 45 min pour cuisiner votre repas? Demandez de l’aide à votre conjoint, un enfant plus grand ou exceptionnellement, préparez un sandwich et rendez-vous disponible pour votre enfant. Vous lui préparerez un repas équilibré pour le lendemain.

Lâcher prise ce n'est pas renoncer, Lâcher prise ce n'est pas se résigner, C'est avoir la sagesse de laisser s'accomplir la vérité la meilleure pour nous.

  • Sur les devoirs: votre enfant est au bout du rouleau (cela peut arriver aussi), après avoir discuté avec lui sur le fait que ceci est exceptionnel, vous pouvez tout à fait écrire un mot à l’enseignant en expliquant la situation et dire que vous avez choisi de ne pas faire faire les devoirs à votre enfant. Le travail devra bien sûr être rattrapé dès que possible. 

Il est très important pour votre enfant de sentir que vous êtes de son côté. Il faut parfois savoir être capable de faire preuve de bon jugement et ne pas simplement obéir aux règles, surtout si la santé mentale de toute la famille est en jeu.

Bien évidemment, si votre enfant n’est pas en mesure de faire ses devoirs, il devra se reposer et aller se coucher plus tôt qu’à l’habitude. Pas question de le laisser jouer à la console ou regarder un film le soir…

 

En résumé

Pour rester zen pendant la période des devoirs, nous vous conseillons de:

  • Prendre un moment pour vous ressourcer
  • Aider votre enfant à se mettre dans de bonnes conditions pour étudier
  • Lâcher prise

Ayez également en tête que chaque enfant est différent. C’est pourquoi vous allez devoir tester et peut être adapter les idées que nous vous proposons ci-dessus afin de choisir lesquelles fonctionnent le mieux pour votre enfant.

Si vous avez déjà installé des habitudes pour rester zen pendant les devoirs qui marcheNT avec vos enfants, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire! Les astuces que vous avez imaginé seront sans doute une ressource supplémentaire pour de nombreux parents!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *