Les 4 piliers de l'apprentissage
APPRENTISSAGES ET NEUROSCIENCES

CONNAÎTRE LES 4 PILIERS DE L’APPRENTISSAGE POUR AIDER NOS ENFANTS À APPRENDRE PLUS EFFICACEMENT

Il n’est pas toujours facile d’aider nos enfants dans leurs apprentissages. 

Entre frustrations et fatigue (la leur et la nôtre), les conditions idéales ne sont pas toujours réunies. 

C’est pourquoi nous avons voulu partager avec vous les découvertes de Stanislas Dehaene, neuroscientifique et professeur au Collège de France. 

Les neurosciences cognitives ont permis de déterminer les 4 facteurs qui doivent être pris en compte si nous souhaitons aider nos enfants à apprendre plus efficacement

Il les a appelés les 4 piliers de l’apprentissage, à savoir: l‘attention, l’engagement actif, le retour d’information et la consolidation

Nous vous donnons également nos trucs et astuces pour arriver à mettre en place ces 4 piliers de l’apprentissage.

1/ L'attention

Le premier pilier de l’apprentissage est l’attention, c’est à dire la capacité à sélectionner et à se concentrer sur les stimuli les plus importants

Souvenez-vous, dans notre article sur l’apprentissage ludique, nous vous avons expliqué que la quantité d’information retenue est proportionnelle à l’attention porté au sujet multipliée par le temps passé à étudier le sujet.

C’est pourquoi il est très important d’entraîner nos enfants à  se concentrer par des jeux simples. Nous vous proposons quelques idées plus bas. 

Il est également prouvé que trop de temps d’écran peut être néfaste à la capacité d’attention de nos enfants. Celui-ci est donc à limiter autant que possible (30 min max par jour).

Un bon moyen d’attirer l’attention de votre enfant est le plaisir, le rire, le jeu. Le rire provoque la sécrétion d’endorphines, l’hormone qui permet de réduire les effets du stress

Si vous sentez que votre enfant à du mal à tenir son attention ou qu’il manque de motivation n’hésitez pas à faire le pitre, à mettre en scène…(25 ans après, je garde encore un très bon souvenir de ma leçon de biologie sur la chasse en vol du faucon pèlerin parfaitement mise en scène par ma mère…Celle ci m’avait value un 20/20!!)

Des idées pour améliorer l'attention de notre enfant:

  • La méditation (la chaîne Youtube les Arènes du savoir propose plusieurs méditations très bien faites pour les enfants)
  • jouer aux échecs
  • Faire des sudokus. Retrouvez ici nos modèles prêts à imprimer!
  • Résoudre des énigmes. Nous avons découvert il y a peu de temps de livres de Sherlock Latruffe. Nos enfants en raffolent!
  • Jouer au mémory
  • Faire des point par point
  • Faire des puzzles
  • Les messages codés. Nous vous expliquons ici comment créer les vôtres très facilement!
  • Le jeu de la liste d’objets : vous donnez à votre enfant une liste d’objets, 3 ou 4 pour commencer, vous lui laisser 15 secondes pour la mémoriser et il doit ensuite aller chercher ces objets le plus rapidement possible et les regrouper à un endroit précis.
  • La pratique d’un instrument de musique
  •  les entrainements à la motricité pour les plus jeunes (marcher sur une ligne dessinée au sol, lancer des balles dans un sceau…)
Mots fléchés insectes p2
Fiche dinosaures 4-6 ans-2

2/ L'engagement actif

Un organisme passif n’apprend pas. L’apprentissage est optimal lorsque l’enfant alterne apprentissage et tests répété de ses connaissances. Cela permet à l’enfant d’apprendre à savoir qu’il ne sait pas.

Stanislas Dehaene.

Les études scientifiques montrent que les entraînements par les tests, ou méthodes d’apprentissage actives, sont bien plus efficaces pour la mémorisation à long terme que la méthode classique par relectures successives, méthode dite passive. 
Les tests demandent un effort de récupération de mémoire alors que la simple relecture peut donner l’illusion de savoir.

Des idées pour engager votre enfant dans son apprentissage

  • Lui demander de vous expliquer la leçon en question avec ses propres mots.
  • Lui poser des questions plutôt que de faire réciter
  • Être debout et jouer à lui lancer une balle (ou une peluche) en lui faisant réciter ses tables (additions, soustractions, multiplications, divisions) – 4×4 vous lui lancez la balle – l’enfant donne sa réponse et vous renvoie la balle. Si la réponse est bonne, on change, si la réponse est erronée, vous répétez et relancez la balle. Notre fils de 10 ans a encore bien du mal a tenir assis sur une chaise pour faire ses devoirs, il est toujours à se balancer sur la chaise ou debout à bouger, alors autant faire d’une pierre deux coups! Il s’active et cela lui permet d’être plus concentré. Il prend également plus de plaisir à faire ses devoir ainsi. 
  • Les exercices écrits ludiques (mots croisés, mots mêlés, messages codés…) Nous vous en proposons tout un éventail sur notre blog. Nos fiches d’activités, plus complètes, conviennent également parfaitement pour engager votre enfant dans son apprentissage. Encore une fois, plus l’activité plaira à votre enfant, plus il aura de plaisir à la faire, plus il en retiendra le contenu!!
  • Si votre enfant doit relire une leçon d’histoire par exemple, faites-lui surligner les éléments importants.

3/ Le retour d'information

Le troisième pilier est le retour d’information ou retour sur l’erreur. Recevoir un retour immédiat sur une erreur commise permet à votre enfant de se corriger plus efficacement.  

Vous n’êtes d’ailleurs pas obligé de lui fournir la bonne réponse immédiatement. Vous pouvez lui signalez que sa réponse n’est pas la bonne et lui proposer de continuer à chercher. Vous renforcez ainsi son état “actif”, d’engagement.

Il est également important de rappeler régulièrement à votre enfant que les erreurs sont positives et nécessaires à l’apprentissage. 

Elles sont des opportunités d’amélioration, des petits défis à relever.

4/ La consolidation

La consolidation, c’est l’automatisation des circuits correspondant à un apprentissage précis. Nous avons évoqué dans notre dernier article sur la plasticité neuronale la métaphore de la forêt. Nous vous invitons à consulter l’article si vous l’avez manqué.

Au début de chaque nouvel apprentissage, c’est le cortex préfrontal, notre cerveau conscient, qui est sollicité. Nous devons fournir un effort conscient pour réaliser la tâche correspondant à ce nouvel apprentissage (lorsque nous apprenons à conduire par exemple). 

Mais plus nous dégageons le “sentier” de cet apprentissage, plus celui-ci deviendra facile. Jusqu’au jour où il deviendra automatique

Le cortex préfrontal est alors libéré de cet apprentissage qui passe à l’arrière du cerveau, dans la partie inconsciente. Le cortex préfrontal peut alors accueillir de nouvelles données.

Des idées pour consolider les acquis

  •  Planifier l’apprentissage sur plusieurs sessions et revenez à chaque fois rapidement sur ce qui a été vu avant.
  • Profitez de petits moments de libre pour le faire réviser, même si c’est 3 minutes.
  • Si c’est vous qui l’avez fait révisé, demandez lui pendant le repas qu’il raconte à votre conjoint ou à son frère ou sa sœur ce que vous avez révisé ensemble (Vous: “Aujourd’hui on a révisé la table du 8, ca commence à se compliquer mais Julie la connait déjà très bien, tu veux bien montrer à papa/maman?”)

Si vous avez déjà lu certains de nos articles, vous avez sans doute remarqué que nous vous encourageons à partager ses informations avec vos enfants. Plus ils prennent conscience du fonctionnement de leur cerveau, mieux ils seront à même de s’en servir. Voici donc une vidéo à regarder avec eux sur les 4 piliers de l’apprentissage.

Et vous, quels trucs et astuces utilisez vous pour faciliter l’apprentissage à vos enfants? N’hésitez pas à nous les partager en commentaire!!

Si vous aimez l'article, partagez-le! :)

4 commentaire

  1. Merci pour cet article ! La notion d’apprentissage amélioré par l’engagement actif de Dehaene n’est pas sans rappeler l’apprentissage via l’exploration de Maria Montessori. En effet, la pédagogue recommande de laisser l’enfant autonome dans son exploration, sans activité imposée. L’enfant se dirige naturellement vers l’activité qui lui convient en fonction de sa propre évolution. Et ce sont les expérimentations via ses 5 sens qui lui permettront d’encoder tous ces apprentissages.

    1. Tout à fait Christel! La méthode Montessori est en effet une très belle application de ce pilier!

  2. Bonjour, merci pour cet article très intéressant 👍 je vais montrer la video à mon fiston, en espérant que ça l’aide. J’ai trouvé que la vidéo explique efficacement le principe de l’attention.
    Je note aussi tous les jeux à faire pour travailler l’attention, les enquêtes etc.
    Article très riche de précieuses informations 🙂

    1. Bonjour Milie! J’espère que ton petit gars aura aimé la vidéo! A-t-il vu les gorilles??? Chez nous tout le monde les a raté!

Laisser un commentaire